J’ai goûté pour vous … Cuvée Spectre 2009 – Champagne Bollinger – Ay

Tout commence avec Athanase de Villermont qui hérite d’un vaste domaine dans les environs d’Aÿ. Aussitôt, il pressent que les vins de Champagne ont un formidable potentiel, mais sa condition d’aristocrate ne lui permet pas d’en faire commerce.

Quelque temps plus tard il rencontre Joseph Bollinger et Paul Renaudin qui fondent ensemble, le 6 février 1829, la maison Renaudin-Bollinger & Cie.

En 1920, Jacques Bollinger, petit fils de Joseph, reprend la direction de la maison. En 1923, il se marie avec Elizabeth Bollinger (Madame Bollinger) qui reprendra la direction de Bollinger suite au décès de celui-ci.

Aujourd’hui la maison est dirigée par Jérôme Philippon qui étend le plan de modernisation avec l’appui de la famille Bollinger.

La maison exploite 164 ha de vignes dont 85% sont situés sur des terroirs 1ers Cru et Grand Cru.

Elle commercialise une gamme de 6 champagnes :

  • Le Spécial Cuvée.
  • Le Bollinger Rosé.
  • La Grande Année (Millésimé, actuellement 2004).
  • La Grande Année Rosé (Millésimé, actuellement 2004).
  • Le Bollinger R.D. (Millésimé, actuellement 2002).
  • Le Vieilles Vignes Francaises (Millésimé, actuellement 2004).

Depuis 1973, la maison Bollinger est mise à l’honneur dans les films de James Bond et afin de célébrer le 24ème opus de James Bond, la maison lance deux cuvées en édition limitée :

  • Le coffret « Spectre Limited Edition » qui contient une cuvée unique de Bollinger, le millésime 2009 dans un coffret réfrigéré en édition limitée, dessiné par Carré Basset, qui conserve la bouteille fraîche pendant 2 heures après réfrigération préalable (180 €).
  • L’exceptionnel coffret « Spectre Cristal Set 007 » qui contient la magnifique cuvée Bollinger R.D. 1988 en magnum entreposé dans un splendide rafraîchissoir en cristal réalisé par la Cristallerie Saint Louis (6007€).

La cuvée Spectre Millésime 2009 est un assemblage de 68% de Pinot Noir et 32% de Chardonnay et elle est dosée à 7g/l.

Le millésime 2009 :
La météo favorable permet à la vigne de débourrer à la mi-avril, avec une légère avance par rapport à la moyenne des dix dernières années. La floraison est chahutée par la pluie et les températures fraîches. Le début d’été́ est marqué par une succession d’orages violents qui laissait craindre des difficultés sanitaires. A compter du 1er août, beau temps ininterrompu jusqu’à la vendange, qui s’étale du 12 au 27 septembre sous une température idyllique. Le degré́ moyen pour Bollinger a atteint 10,1°, pour une acidité́ de 7 g/l.

Ce que j’en ai pensé :
C’est un excellent champagne. Son nez est assez expressif et fin sur des notes de fleurs blanches, d’agrumes et quelques notes toastées. En bouche il se révèle être d’une belle maturité avec des notes de fruits cuits et de miel se terminant sur une finale fraîche et tonique.

Prix : 180€ (Caviste).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *