J’ai goûté pour vous … Brut Rosé 2008 – Champagne Henriot – Reims

Cette maison familiale, située à Reims a été créée en 1808. La famille Henriot, originaire de Lorraine, est néanmoins présente en Champagne depuis 1640 pour ouvrir un commerce de draps.

Caves Henriot

On commence à parler de la maison Henriot en 1808 quand Apolline Henriot fonde la maison qui est appelée « Veuve Henriot Aîné ». Elle est, en effet, propriétaire de vignes plantées de Pinot Noir dans la Montagne de Reims.

Plus tard c’est son petit fils, Hernest Henriot, qui reprendra la succession suivi de son neveu, Paul Henriot en 1880. Ce dernier épousera Marie Marguet, alors propriétaire de vignes plantées en Chardonnay dans la côte des Blancs.

Logo Henriot

En 1926, le fils de Paul, Etienne Henriot, prend la direction de la maison. Il agrandit le domaine et étend le vignoble pour atteindre près de 110 hectares.

En 1962, après le décès de Paul, son fils Joseph Henriot prend la direction. Plus tard il prendra la présidence de la maison Charles Heidsieck, puis celle de Veuve Clicquot Ponsardin en 1987. A cette même date il revend la maison Henriot au groupe LVMH mais 7 ans plus tard il rachète la marque pour s’y consacrer pleinement. Rejoint par son fils, Stanislas, en 1999, ils s’efforcent, ensemble, de reconstruire le vignoble perdu lors du rachat à LVMH.

Henriot Reims

Thomas Henriot

Thomas Henriot

Depuis 2008, Thomas Henriot, a pris la relève de son frère, Stanislas et incarne, ainsi, la 7ème génération de la famille.

Aujourd’hui le Chardonnay est le cépage roi du Champagne Henriot et Laurent Fresnet, Chef de Cave, s’efforce de faire perdurer le « Style Henriot : l’élégance ».

Laurent Fresnet

Laurent Fresnet

La maison commercialise aujourd’hui une gamme de 8 champagnes :

Brut Souverain.
Demi-Sec.
Blanc de Blancs.
Brut Rosé.
Brut Millésimé (actuellement 2006).
Rosé Millésimé (actuellement 2008).
Cuvée des Enchanteleurs (1998 et 2000).
La cuvée Cuve 38.

Le Brut Rosé 2008 est composé d’un assemblage de 70% de Pinot Noir, 30% de Chardonnay. Cette cuvée séjourne pour une période de 5 à 6 ans en cave avant dégorgement. Cette cuvée est dosée à moins de 10 g/l.

Ce que j’en ai pensé :
C’est un très bon champagne. Le nez est frais et fruité sur des notes d’agrumes et de fruits rouges. En bouche il est frais, vineux et fruité avec une belle maturité. En finale on découvre une belle tension.

Rappel dégustation de Juin 2014 :
C’est un beau Champagne. Il est fruité, généreux, avec une belle vinosité et une belle minéralité mais je le trouve encore un peu jeune et il mérite de vieillir encore quelques années en cave (de 4 à 8 ans). Cela lui donnera alors toute sa plénitude.

Prix : 43€ (Caviste).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *