J’ai goûté pour vous … R.012 – Champagne Lallier – Ay

Créée en 1906 par René Lallier, cette maison est solidement implantée au cœur du village d’Ay depuis cette date.

En 1996, la marque connaît un nouvel élan grâce à René-James Lallier, petit-fils du fondateur, qui entreprend d’importants travaux de modernisation et une remise en état des caves de la maison.

En 2004, René-James Lallier cède la marque à Francis Tribaut. Il ose relever le défi, déjà persuadé du potentiel de cette, déjà, très belle marque. En 2008, la maison construit un nouveau site de production à Oger puis en 2013 il rénove complètement le siège à Ay.

Aujourd’hui, la maison s’appuie sur plus de 50 hectares de vigne issus des Grands Crus de Champagne. Lallier est propriétaire de 12 ha et a un approvisionnement de vignerons pour environ 40 ha. Les raisins proviennent à 60% des grands crus de Pinot Noir (AY, Verzenay et Ambonnay) et à 40% des grands crus de Chardonnay (Avize, Chouilly, Mesnil et Cramant).

La maison Lallier commercialise 7 champagnes répartis sur 3 gammes :

Collection Permanente :
Série R (Nouveauté) :
– R.012 – Brut
– R.012 N – Brut Nature
– R.012 D – Extra Dosage

– Blanc de Blancs « Grand Cru »
– Grand Rosé « Grand Cru »

Collection Mémoire :
– Millésime « Grand Cru » (Actuellement 2008)

Collection Icônes :
– Cuvée Ouvrage « Grand Cru » – Extra Brut élevé sous liège.

La série R est une nouvelle gamme de la maison Lallier qui a pour but de refléter le style Lallier au travers d’un millésime. Un code facile à déchiffrer a été mis en place comme nom de cuvée :

  • La lettre R : qui signifie Récolte
  • Et une série de trois chiffres : qui signifie l’année de base dans la cuvée. Puisque la cuvée R est un brut sans année, la 1ere cuvée de cette série sera 012 pour l’année 2012.

Cette série s’enrichira chaque année : à R.012 succédera R.013, puis R.014, etc … afin de proposer aux amateurs un voyage à travers le reflet des millésimes viticoles après quelques années en cave.

La cuvée R.012 Brut est un assemblage de 62% de Pinot Noir et 38% de Chardonnay. Comme dit précédemment, elle est composée de 81% de vins de l’année 2012 et 19% de vins de réserve. Cette cuvée est dosée à 8g/l.

La récolte 2012 par Lallier :
« que de difficultés et de craintes sur l’année 2012, avant de finir par une grande année… L’enchaînement d’aléas climatiques au cours du cycle végétatif semble interminable. De nombreux doutes s’installent. Mais, quelques semaines avant la maturation des raisins, le climat épargne enfin la vigne ! Les vendanges se déroulent mi-Septembre sous un climat inespéré à la fois pour les raisins et les vendangeurs. Le pinot noir atteint une très belle maturité avec une concentration en sucre exceptionnelle. A noter, un bel équilibre acide et un pH relativement bas pour une telle maturité. Le chardonnay termine également en splendeur. Tout est finalement parfait pour pressurer des raisins d’une qualité exceptionnelle. »

Ce que j’en ai pensé :
C’est un très bon champagne. Avec un nez expressif sur le fruit jaune (pêche, abricot), la bouche se révèle puissante, ronde et gourmande. La finale est fraîche et douce.

Prix : 33€ (Cavistes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *