J’ai goûté pour vous … Le Mont Benoit – Champagne Emmanuel Brochet – Villers-aux-Nœuds

Emmanuel Brochet est le premier vigneron de la famille. Autrefois, l’ensemble du vignoble était loué à d’autres vignerons. Il a commencé son activité en 1997 lorsque le contrat est arrivé à échéance.

L’exploitation se compose d’une seule parcelle de 2,5 ha nommée le Mont Benoit. D’exposition sud-est et de sol argile-limoneux calcaire, elle est planté en Pinot Meuniers, Pinot Noir et Chardonnay en différents « carrés » sur cette même parcelle.

Son état d’esprit est de faire son travail par envie et non par devoir. Aussi, toutes les orientations prises ont été faites par plaisir (utilisation de futs, choix du pressoir, culture biologique…), le but étant de trouver le meilleur équilibre possible dans les vins.

Pressoir
Emmanuel BROCHET

Toutes les cuvées sont vinifiées et élevées sur lies en fut pendant 11 mois. Le jus de raisin est mis directement en fut sans ajout de sucre ni de levure. Après fermentation alcoolique et malo-lactique, il n’y a plus d’intervention (pas de sous tirage, pas de filtration, pas de collage ni de passage au froid). Le vin reçoit une dose de souffre aux alentours de 40mg/l, une dose au pressurage et l’autre après la malo-lactique. Une fois mis en bouteille pour la prise de mousse, le vin reste entre 2 et 3 ans en cave pour le Mont Benoit et entre 7 et 9 ans pour les millésimes.

Emmanuel Brochet élabore 4 cuvées:
– Le Mont Benoit Extra Brut dosage 4g/l. : Assemblage des 3 cépages avec 20% de vins de réserve et qui est produit avec la partie du vignoble replantée en 1986.
– Les Haut Chardonnay Extra Brut Millésimé dosage 2,5g/l : Produit avec les vignes plantées en 1962 sur la partie supérieure de la parcelle composée essentiellement de calcaire.
– Les Haut Meunier Extra Brut. Exactement comme les Hauts Chardonnay, seul le cépage change.
– Ratafia. Non millésimé, produit avec les tailles du pressurage. Le vigneron fait distiller son vin pour produire de l’alcool (fine de Champagne) qui sera ensuite ajouté au jus de raisin pour bloquer la fermentation.

La cuvée « Le Mont Benoit » est un assemblage de 40% de Pinot Meunier, 35% de Pinot Noir et 25% de Chardonnay. La bouteille dégustée ici est composée de 80% de 2008 avec 20% de vins de réserve de 2007. Elle vieillit entre 2 et 3 ans en cave et elle est dosée à 4g/l.

Ce que j’en ai pensé :
C’est un superbe champagne. Avec un nez vineux et boisé, il se révèle en bouche fin et subtil avec des notes de fruits jaunes, le côté boisé du nez est moins présent et superbement intégré au vin. La finale est saline et acidulée.

Prix : 35€ (Caviste).

Le Mont Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *