J’ai goûté pour vous … Mycorhise – Champagne De Sousa – Avize

L’histoire de la famille de Sousa commence pendant la 1ère guerre mondiale. En effet, Manuel De Sousa fait partie du corps expéditionnaire portugais et participe à l’effort de guerre.

Une fois la guerre finie il rejoint sa femme restée au Portugal, mais quelques années plus tard il revient en France avec sa famille pour s’installer à Avize.

Manuel De Sousa décède à l’âge de 29 ans suite à une tumeur au cerveau. Quelques années plus tard, Antoine, un de ses 4 enfants, épouse Mlle Zoémie Bonville, une famille de vignerons établie en Champagne depuis plusieurs générations.

C’est à la fin des années 40 qu’ils commencent à exploiter quelques hectares de vigne et à commercialiser leurs 1ères bouteilles de champagne.

En 1989, Erick De Sousa reprend l’exploitation, rachète des vignes et améliore la qualité de ses champagnes qui deviennent rapidement une référence incontournable de la Côte des Blancs.

Aujourd’hui, la 3ème génération arrive au domaine avec Charlotte qui rejoint son père en 2012, ainsi que ses 2 autres enfants, Julie et Valentin qui étudient dans le métier de la vigne et du vin.

Le domaine exploite 9,5 hectares de vignoble avec un encépagement de 60% de Chardonnay, 30% de Pinot Noir et 10% de Meunier répartis sur 11 villages. Depuis 2010 le domaine à reçu la certification Bio et en 2014 la certification Demeter.

La maison De Sousa commercialise aujourd’hui une gamme de 13 champagnes repartis sur 2 marques :

Champagne De Sousa :
– Brut Tradition
– Brut Réserve
– Brut Rosé
– Cuvée 3A
– Cuvée des Caudalies
– Cuvée des Caudalies Rosé
– Cuvée des Caudalies Millésimé
– Cuvée des Caudalies « Le Mesnil » Millésimé
– Cuvée UMAMI Millésimé
– Cuvée Mycorhise

Champagne Zoémie De Sousa :
– Brut Merveille
– Brut Précieuse
– Coffret Deux Rosés (Rosé de Saignée et Cuvée Distinguée Rosé d’assemblage)

La cuvée Mycorhise est le résultat le plus remarquable d’une culture exigeante, respectueuse de la nature pour extraire le meilleur d’un terroir. Mis en bouteille en juillet 2011, ce grand cru 100% chardonnay est en effet issu de plusieurs parcelles cultivées en biodynamie depuis 1999 et labourées avec un cheval depuis 3 ans. Cette cuvée est le symbole du respect de la symbiose naturelle entre une racine de vigne et un champignon. Elle est dosée à 3g/l.

La biodynamie, qu’est-ce que c’est ?
C’est une méthode de culture plus respectueuse de la nature, et notamment de la qualité des sols. Ainsi, l’utilisation d’une charrue à cheval dans les vignes permet de moins tasser le sol, laissant la place aux mycorhizes de se développer et de puiser dans la terre tous les éléments qui feront un grand champagne. Véritables courroies de transmission entre le sol, le sous-sol et la vigne, les mycorhizes permettent d’obtenir un raisin plus riche, arrivant mieux à maturité pour un champagne qui y gagne en minéralité. Un terroir parfaitement préservé, une qualité de raisins optimale et une exigence constante à toutes les phases de l’élaboration : les 1.212 bouteilles de cette première cuvée Mycorhize entrent tout droit dans la cour des très grands champagnes !

Ce que j’en ai pensé :
C’est un champagne superbe.  Son est nez expressif et mature avec des notes de viennoiserie, la bouche est pure et douce avec une belle minéralité. La finale est très longue et généreuse.

Prix : 45€ (Caviste).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *