Quand l’œil est aveugle, le nez se révèle … Les cépages !

Afin de changer certains avis sur le Champagne, de comparer différents cépages ou encore de donner un avis objectif sur des champagnes, j’organise depuis quelques temps des dégustations à l’aveugle sur différents thèmes.

Trois dégustations ont déjà eu lieu :
Les Marques de distributeur
Blancs VS Noirs
Le vieillissement du Champagne

Voici le 4ème thème : Les Cépages !

Cette dégustation avait pour but de faire découvrir des cuvées élaborées à partir d’un seul cépage.
En effet nous connaissons tous les 3 cépages principaux de la Champagne :
– Le Pinot Noir
– Le Meunier
– Le Chardonnay

Mais il en existe 4 autres :
– L’Arbanne
– Le Petit Meslier
– Le Pinot Blanc
– Le Pinot Gris

Ces 4 derniers sont d’anciens cépages très peu cultivés aujourd’hui car ils sont soit sensibles aux maladies soit leurs rendement est assez faible, mais certaines maisons élaborent des cuvées à partir de ces cépages (en assemblage avec d’autres ou en monocépage) comme le Champagne Tarlant avec la cuvée BAM (Pinot Blanc, Arbanne, Petit Meslier) ou encore le Champagne Gerbais avec la cuvée L’Original (100% Pinot Blanc).

Comme à chaque dégustation, celle-ci s’est déroulée à l’aveugle afin de masquer les marques et les cépages le but étant d’essayer de trouver le cépage dégusté.

7 dégustateurs amateurs et débutants étaient présents pour cette dégustation.

Cette soirée sera particulière et j’explique à mes invités son déroulement car cette fois je propose un accompagnement un peu surprenant avec chaque champagne… Un accord Fromage et Champagne. 6 champagnes et 6 fromages, les fromages ont été sélectionnés par Philippe Cahours de la Boutique Fromages et Vins du Boulingrin. J’y consacrerai d’ailleurs un article spécial dédié aux accords Fromage et Champagne.

Je sers le premier champagne.

J’entends : « Wouah quel nez ! Il est passé en fût, Superbe »… etc
A première vue ce champagne plaît.

Son nez est très expressif sur des notes grillées, fumées et il y a aussi des arômes de vanille. En bouche il est rond, chaud toujours avec des notes grillées, fumées mais aussi une pointe d’épice. Un superbe champagne.

Il a été accompagné d’un Ossau Iraty fermier. L’accord fonctionne bien et ce fromage accompagne parfaitement les notes fumées et la rondeur du champagne.

Je demande aux dégustateurs ce qu’ils pensent de ce champagne. Ils me répondent que c’est un assemblage, il est vinifié en fût, etc …

Mais personne ne pense à un monocépage … Car effectivement ce champagne est un 100% Arbanne de la maison Moutard Père et fils, un champagne assez rare car c’est pour l’instant la seule maison à commercialiser une cuvée 100% Arbanne. Ils produisent environ 3000 bouteilles quand l’année s’y prête. Cette cuvée est vinifiée en cuve inox et elle est dosée à 10g/l.

Nous passons au 2ème champagne.

La robe de ce champagne surprend, elle est or saumoné. Au nez il est très expressif et puissant avec des arômes de fruits rouges, la bouche est tout aussi puissante avec de la structure, de la rondeur et du fruit. C’est un très bon champagne.

Il a été accompagné d’un Etivaz 14 mois, un fromage suisse fruité et puissant qui accompagne ce champagne dans sa puissance.

Pour cette bouteille les dégustateurs pensent à un rosé léger mais en le goûtant ils se redirigent vers une base de Pinot Noir. C’est effectivement un 100% Pinot Noir avec les Brut Nature du Champagne Nathalie Falmet.

Ensuite je sers le 3ème champagne.

Le nez est discret sur des notes de fruits blancs, en bouche il est rond, élégant avec de la structure et des notes d’agrumes. C’est un bon champagne.

Accompagné d’un Selles sur cher, ce fromage de chèvre léger et frais a accompagné avec douceur ce champagne.

Les dégustateurs se posent des questions autour de ce champagne mais ne trouvent pas de quoi il est composé… A l’étonnement de tout le monde, c’est un 100% Chardonnay de la maison Cattier. Ce champagne est dosé à 10g/l.

Nous passons au 4ème champagne

Le nez est minéral avec quelques notes grillées, en bouche il est vif, frais, tendu et droit avec une petite amertume en finale. Un bon champagne.

Ce champagne a été servi sur de l’Abondance fermière, ce fromage apporte du gras au champagne qui ne lui fait pas du bien. Nous avons donc essayé un autre accord avec du Chaource et du Selles sur cher, l’accord était plus probant.

Tous pensent à un 100% chardonnay, mais non … Je dévoile donc la bouteille … C’est un 100% Pinot Blanc de la maison Fleury. Ce champagne n’est pas dosé.

Voici l’avant dernière bouteille.

Le nez est expressif et gourmand avec beaucoup de fruit, en bouche ce champagne est rond, fruité avec de la puissance. Les dégustateurs pensent à un assemblage Pinot Noir et meunier. Un bon champagne.

Il a été accompagné d’une Tomme fermière de Savoie La Chalote. Le gras et la puissance accompagne parfaitement le champagne, nous avons aussi essayé sur de l’Abbaye de Citeaux et l’accord est tout aussi parfait.

Les dégustateurs ne sont pas surpris quand je découvre la bouteille. C’est un 100% Meunier Vieilles Vignes de la maison Dom Caudron, la cuvée Epicurienne, je pense que les vieilles vignes apportent structure et puissance au champagne. Il est dosé à 9g/l.

Pour finir cette soirée nous passons à la dernière bouteille.

Au service j’entends les mêmes réactions que sur la 1ère bouteille.

Son nez est intense, puissant sur des arômes de fruits exotiques murs mais il est aussi boisé, en bouche le boisé se confirme avec des notes de vanille et des notes fumées sinon il est frais, rond, de belle maturité avec de la structure et de la puissance. Un superbe champagne.

Ce champagne a été accompagné d’un Dziugas 36 mois, un fromage lithuanien puissant et fruité qui s’est accordé à merveille avec ce champagne.

Les dégustateurs sont perdus car ce champagne à des caractéristiques et un fruité différents des champagnes qu’ils ont l’habitude de déguster.

Je dévoile donc la bouteille et ils découvrent un 100% Petit Meslier de la maison Duval Leroy. C’est un millésime 2005 vinifié sous bois et il est dosé à 4g/l. C’est une cuvée très rare en champagne car seul Duval Leroy produit une cuvée 100% Petit Meslier et de plus, seulement 1000 bouteilles sont produites les meilleures années.

Pour conclure cette dégustation, tout le monde constate que chaque cépage est différent et que l’on peut vite se tromper en dégustant à l’aveugle. On remarque aussi que le terroir et la vinification joue un rôle important dans le goût du champagne. Certains cépages, comme l’Arbanne, donne des arômes fumés, grillés naturellement qui pourraient faire penser à une vinification en fût.

Autre point que l’on s’accorde à dire est que tous les champagnes dégustés à base d’anciens cépages sont d’excellent niveau.

Toutes ces cuvées ont été sélectionnées pour leur cépage, mais aussi pour leurs qualités propres.

Voici les différents champagnes :
– Champagne Moutard Père et fils – Cuvée 100% Arbanne Vieilles Vignes Millésime 2008 (Prix : 70€)
– Champagne Nathalie Falmet – Brut Nature 100% Pinot Noir (Prix : 30€)
– Champagne Cattier – Blanc de Blancs 1er Cru 100% Chardonnay (Prix : 33€)
– Champagne Fleury – Cuvée Notes Blanches 100% Pinot Blanc (Prix : 55€)
– Champagne Dom Caudron – Cuvée Epicurienne 100% Meunier Vieilles Vignes (Prix : 30€)
– Champagne Duval-Leroy – Cuvée Authentis 100% Petit Meslier Millésime 2005 (Prix : 70€)

Pour finir je tiens à remercier tout d’abord les maisons de champagne qui ont acceptées de se prêter au jeu en m’accordant le droit de faire cette dégustation mais aussi tous les dégustateurs présents qui ont permis que la dégustation se déroule dans une ambiance sympathique et conviviale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*